Economies d'eau

Plus de 30 millions de m3 d’eau sont prélevés chaque année sur le bassin versant du Blavet dont les 2/3 par les gestionnaires d’eau potable, le 1/3 restant l’étant par les secteurs industriels et agricoles. Cette ressource est sensible aux aléas climatiques et aux pollutions car puisée à 85% en rivière.

Les étiages sévères de l’année 2011 et le déficit de pluie à l'automne-hiver 2016/2017 permettent de vérifier qu’il est indispensable de veiller à une utilisation la plus durable possible de la ressource en eau et de promouvoir les économies d’eau. Le changement climatique renforce cette nécessité pour l’avenir.

Le soutien d’étiage par le barrage de Guerlédan

La mise en place, sous l’égide du Sage Blavet en 2007, d’un débit minimum sortant du barrage de Guerlédan à 2,5 m3/s a pour objectif de maintenir un débit suffisant dans le Blavet aval et permettre ainsi de faire face aux prélèvements par les usines de production d’eau potable (réparties de Pontivy jusqu'à Hennebont) . En cas de sécheresse, ce débit sortant peut éventuellement être abaissé à 2 m3/s. Malgré ce dispositif, lors de certains étés secs, la situation sur le Blavet peut s’avérer tendue et l’équilibre fragile pour le partage de la ressource entre les différents usages que constituent l’alimentation en eau potable, les milieux aquatiques et l’activité touristique sur le lac de Guerlédan. D’où la nécessité de réduire les prélèvements et les consommations d’eau pour prévenir ces situations.

Des économies entre la source et le robinet : au niveau des réseaux de distribution

Des opérations de réhabilitation des réseaux de distribution d’eau sont actuellement menées par les gestionnaires de façon à réduire les pertes et donc les prélèvements.

Un travail de réflexion sur l'opportunité de réduire les niveaux de pression dans les réseaux, avec cartes à l'appui, est par ailleurs prévu dans le programme du SAGE Blavet : une pression > 3 bars entraine en effet surconsommation et risques de fuites.

Des économies après le robinet : au niveau des bâtiments des collectivités et des maisons des particuliers

Bâtiments des collectivités : un potentiel d’économie de 25%

Un audit* réalisé en 2009 sur 280 branchements de 25 communes du Morbihan a permis de mettre en évidence un potentiel d’économie d’eau de 25% par commune grâce à la mise en œuvre d’actions simples et peu coûteuses : suivi des consommations, réparation de fuites, installation et/ou réglage de matériel hydroéconome, par exemple.
La structure porteuse du Sage Blavet a par conséquent entrepris d’accompagner les collectivités dans la mise en place de ce type d’actions...

*Audit réalisé par Eau du Morbihan et le Conseil départemental du Morbihan avec le soutien de l’agence de l’eau Loire-Bretagne

Chez les particuliers : un potentiel d’économie pouvant atteindre 40% !

Les communes engagées dans une démarche d'économies d'eau, par leur exemplarité, sont invitées à sensibiliser les particuliers chez qui le potentiel peut parfois atteindre 40% comme ce comparatif le montre...

Afin de prouver à la population qu'une marge de progrès existe, la commune de Baud a équipé une famille en matériel hydroéconome...

Documents

Exemples d'actions

Aérateur_Robinet

Une famille test à Baud

Des réducteurs de débit aux robinets et à la douche ont permis d'économiser 23% d'eau et 44 € sur la facture d'eau...

Lire la suite

Mairie_Guenin_56

Suivi de 14 communes

Début 2016, les services du SAGE Blavet ont rencontré les élus et techniciens de 14 communes des secteurs de Baud, Locminé et Pontivy...

Lire la suite