Une commune nouvelle à 0 pesticide

Le 26 janvier 2017, la Région Bretagne a mis à l'honneur la commune nouvelle de Bon-Repos-sur-Blavet, regroupant les ex-communes de Laniscat, Perret et Saint Gelven, pour avoir pérenniser l'entretien de ses espaces publics sans pesticides.

Premières communes à 0 phyto sur le Blavet

Les ex-communes de Laniscat, Perret et Saint Gelven ont, en 2011, reçu pour la première fois le prix régional "Zéro phyto" (ou "zéro pesticide") qui récompense les collectivités n'ayant plus recours aux pesticides pour l'entretien de leurs espaces publics. Elles étaient alors des précurseurs dans ce domaine en Bretagne et sur le Blavet. Car si l’idée peut paraître simple, sa mise en oeuvre à l’échelle d’une commune est l’aboutissement d’une démarche volontariste qui nécessite parfois plusieurs années et beaucoup de pédagogie auprès des populations.

Saint Gelven, dirigée par Michel ANDRE, maire, et située dans un périmètre de protection de captages, a été la première en 1998, il y a donc presque 20 ans, à avoir banni l'usage de ces produits polluants.

Laniscat est entrée dans la démarche 10 ans après, en 2008, grâce à la volonté du maire, Joël CHEVALIER (toujours en place) de conjuguer restauration de la qualité de l'eau et fleurissement. Cette volonté a pu se concrétiser et se maintenir grâce au recrutement d'agents également convaincus de cette nécessité.

Perret leur a emboité le pas en 2010 grâce à l'action des élus et des agents sensibilisés aux problèmes environnementaux et de santé. Luc CARITE, devenu maire en 2014, a poursuivi cette politique.

Une nouvelle démarche qui a poussé à l'inventivité

Les 3 communes ont partagé leur souhait de remplacer les pulvérisateurs à pesticides qui faisaient partie du paysage et qui s'étaient banalisés par des techniques alternatives non dangereuses... Divers matériels ont ainsi, petit à petit, été testés. A commencer par les désherbeurs thermiques qui ont été vite abandonnés du fait de leur difficulté d'utilisation et de la consommation d'énergie fossile. Les élus et agents leur ont préféré les brosses et balayeuses autoportés pour l'entretien de la voirie.

Pour les zones gravillonnées des cimetières et les espaces sablés des terrains de boule, il a fallu innover pour remplacer la binette, outil chronophage et source de tendinites.

C'est ainsi qu'un outil appelé "pousse-pousse" a vu le jour : l'idée a en fait germé dans la tête d'un agent d'une commune voisine, Lescouet Gouarec, s'inspirant d'une ancienne technique de désherbage : la houe maraîchère. Les agents de Laniscat et de Saint Gelven ont repris cette idée pour mettre au point leur propre "pousse-pousse": une lame entrainée par une roue surmontée d'un guidon de vélo (photo ci-contre).

A Perret, un autre outil a vu le jour grâce à un habitant : des lames verticales tirées par un micro-tracteur, pratiques pour désherber les allées gravillonnées du cimetière (photo ci-dessous).

On voit par ces exemples que les agents techniques ne sont pas de simples exécutants mais qu'en étant créatifs, ils sont des acteurs à part entière de cette politique du 0 phyto impulsée par les élus.

 

Le 0 phyto pérennisé dans la commune nouvelle

Cette volonté et cette réaffirmation du 0 phyto au sein de Bon-Repos-sur-Blavet ont été saluées par la Région Bretagne qui lui a décerné un nouveau prix le 26 janvier 2017. Car, si atteindre le 0 phyto nécessite un travail de longue haleine, maintenir ce niveau de manière continue demande un effort et une volonté tout aussi permanente.

Bon-Repos-sur-Blavet fait partie des 20% des communes bretonnes allant au-delà de la réglementation en vigueur au 1er janvier 2017.

Pour Michel André, Maire, Joël Chevalier et Luc Carité, maires délégués, les principaux facteurs de longévité et de réussite du 0 phyto sont :

  • La coopération entre communes qui permet d'échanger sur les difficultés rencontrées et de trouver des solutions ensemble,
  • Le binôme élus-agents réunis par un objectif commun,
  • La volonté de ne pas céder aux exigences qui peuvent apparaître au sein de certaines catégories de la population,
  • Le désir de laisser aux générations futures un environnement sain et une ressource en eau de qualité.

Dans le Blavet costarmoricain, 3 autres communes sont à 0 phyto : Lescouet Gouarec, Mellionnec et Trémargat.

Exemples d'actions

Bio-indication_SVB_29032017

La bio-indication ou comment les "mauvaises herbes" peuvent nous aider à préserver l'eau...

Pour mieux connaitre le sol, l'améliorer autrement que par la fertilisation et réduire les traitements chimiques...

Lire la suite

Panneau_0_phyto_jlt_2016

Pontivy communauté à 0 pesticide

Pontivy Communauté fait partie des 5 premières intercommunalités bretonnes primées 0 pesticide par la Région et la 1ère intercommunalité...

Lire la suite

S eau S Blavet

Des actions près des scolaires

"S eau S Blavet" est l'intitulé du dispositif pédagogique mis en place sur le Blavet. Côté morbihannais, il a permis de sensibiliser...

Lire la suite

Qualite_Eau_Pollutions_Entreprise_Pontivy_Sud

Sensibilisation des chefs d'entreprises

Les représentants du SAGE Blavet ont sensibilisé une trentaine de chefs d'entreprises de Pontivy aux conséquences de l’utilisation...

Lire la suite