Deux plantes à éliminer : l'Ambroisie et la Berce du Caucase

...pour des raisons de santé publique et de sauvegarde des plantes indigènes

Les plantes exotiques envahissantes constituent une problématique de plus en plus préoccupante dans l’ensemble des départements français. Certaines plantes jusqu’alors présentes ailleurs commencent à arriver en Bretagne. Parmi ces plantes, il en existe qui sont particulièrement dangereuses pour la santé humaine.

En effet, elles peuvent être soit toxiques à l’ingestion, soit provoquer de graves brûlures ou entraîner d’importantes réactions allergiques. L’ARS Bretagne s’est saisie de cette problématique et a missionné la FREDON Bretagne pour organiser la surveillance et la lutte.

Un comité technique régional a été créé et a pour vocation de travailler sur les plantes invasives qui ont un impact sur la santé. Il s'agit de répertorier les foyers, de déclencher des moyens de lutte, par arrachage, de sensibiliser aux risques.  Les plantes ciblées sont des plantes envahissantes exotiques, installées chez nous par la main de l'homme telles que:

- la Berce du Caucase avec 40 à 50 foyers connus dans la région ;

- l'Ambroisie à feuilles d'armoise, avec un pollen très allergisant, dont le principal foyer se situe dans le Morbihan ;

- le Datura stramoine et le Raisin d'Amérique qui sont des plantes très toxiques, dites émergentes, en phase de nouvelle colonisation.

Les 1 et 2 avril 2019, les 4 départements bretons ont, chacun, pris un arrêté préfectoral prescrivant la destruction de trois espèces d’Ambroisie et de la Berce du Caucase.

Pour l’Ambroisie, toute personne publique ou privée observant sa présence, sur des espaces publics ou privés, est invitée à le signaler à l’aide de la plateforme interactive nationale http://www.signalement-ambroisie.fr/

L’élimination de l’Ambroisie doit se faire avant la floraison et au plus tard, le 1er octobre afin d’éviter les émissions de pollens et l’impact sur les populations. En dehors des terres agricoles, des moyens de lutte non chimiques seront utilisés : végétalisation, arrachage, broyage, tonte répétée et désherbage thermique.

L’élimination de la berce du Caucase doit se faire entre le 1er avril et le 1er juillet afin d’empêcher la dissémination des graines dans l’environnement.

Sur le bassin versant du Blavet, il convient de se référer à l’arrêté préfectoral du Morbihan ou des Côtes d’Armor (au contenu identique) pour plus d’informations sur la conduite à suivre.

En complément, le site de la Fredon Bretagne met à disposition du public 4 plaquettes "Reconnaitre et surbveiller les plantes invasives en Bretagne" sur l'Ambroisie à feuilles d'armoise, la Berce du Caucase et aussi sur le Raisin d'Amérique et le Datura stramoine qui ne font pas l'objet d'arrêtés mais qui sont néanmoins dangereux et donc à éliminer .

Toutes les actualités