Restrictions d'eau dans les Côtes d’Armor jusqu'au 31 décembre 2017

Le 8 mai 2017, Yves Le Breton, préfet des Côtes d’Armor, a réuni le comité sécheresse pour faire un point sur la situation hydrologique.

Les précipitations et le débit des cours d’eau du département sont très inférieurs aux normales de saison depuis plusieurs semaines. Les prévisions météorologiques n’annoncent pas de pluies importantes dans les 10 prochains jours. L’analyse prévisionnelle de l’évolution de la ressource disponible conduit à envisager des risques de pénurie sur certains secteurs si la situation perdure et si la demande en eau potable ne diminue pas.

Dans ces conditions, afin d’éviter des risques de pénurie en eau potable,  le comité sécheresse a décidé de renforcer les restrictions concernant certains usages de l’eau, de réduire les débits réservés de certains cours d’eau et de renforcer les mesures de suivi de la ressource en eau. .

Il confirme le placement du département des Côtes d’Armor en état d’alerte sécheresse de niveau 1.

Le préfet des Côtes d’Armor prescrit ainsi, notamment, des mesures de restriction des usages de l’eau, s’appliquant à tout type de ressources, privées ou publiques, superficielles ou souterraines :

  • interdiction de laver les voitures hors stations professionnelles équipées de système haute pression ou de recyclage. (exceptions pour les véhicules ayant une obligation réglementaire ou technique ainsi que les organismes liés à la sécurité),
  • interdiction d’arroser les pelouses, massifs floraux ou arbustifs, publics ou privés, potagers familiaux entre 10h et 18h,
  • interdiction d’arroser les terrains de sport (stades, golfs...) entre 10h et 18h,
  • interdiction de nettoyer les façades, terrasses, murs, escaliers et toitures, sauf pour les professionnels équipés de lances à haute pression
  • interdiction de lavage de la voirie, sauf usage de balayeuses automatiques ou impératif sanitaire
  • interdiction de vider et remplir les piscines familiales à usage privé, sauf pour la 1ère mise en eau,
  • fermeture des fontaines publiques ne disposant pas de circuit fermé pour l’eau,
  • limitation au strict nécessaire des essais de poteaux d’incendie,
  • limitation au strict nécessaire des purges de réseau ou lavages de réservoirs,
  • interdiction d’irrigation agricole entre 10h et 18h, sauf des cultures sous serres ou utilisation d’effluents issus d’une installation classée,
  • obligation pour les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) de renseigner leur registre de prélèvement hebdomadaire et le cas échéant, de mettre en œuvre les dispositions en cas de sécheresse figurant dans leur arrêté d’autorisation d’exploiter,
  • limitation pour les industriels de leur prélèvement en nappe en début de période estivale,

Concernant les plans d’eau :

  • interdiction de les vidanger sauf en cas d’effacement,
  • interdiction de les remplir à partir d’un cours d’eau, de sources ou de forages sauf au titre de la production d’eau potable

Il convient de se référer à l’arrêté préfectoral du 11 mai 2017 (téléchargeable ci-dessous) pour avoir connaissance de l’intégralité des mesures qui prennent effet à compter de la publication de l’arrêté préfectoral et demeurent applicables jusqu’au 31 décembre 2017, sauf modification justifiée par l’état de la ressource.

Chaque usager est invité à porter une attention toute particulière à ses besoins et limiter au strict minimum sa consommation.

Le non respect des mesures est puni d’une peine d’amende prévue par le code pénal.

Toutes les actualités